"/>
Comment vendre en viager ?

Comment vendre en viager ?

Le type de vente en viager dépend de votre décision de continuer à habiter votre logement ou non.

Le viager occupé, correspondant à plus de 90% des ventes immobilières en viager, vous permet de rester chez vous tout en percevant un bouquet assorti de rentes mensuelles. Vous conservez ainsi le droit d’usage et d’occupation du bien et faites d’importantes économies sur différentes taxes et charges afférente au bien. La pleine propriété sera transmise à l’acquéreur au décès de l’occupant.

Le viager libre est un moyen de percevoir un bouquet accompagné d’une rente à vie sans occuper votre logement. Il s’agit ainsi d’une opportunité de financement non négligeable notamment pour un départ en EHPAD. La vente sèche peut également être une solution dans le cadre d’un départ en EHPAD mais la solution du viager libre reste plus sécurisante puisqu’elle offre une Rente à VIE et donc tout au long du maintien en EHPAD.


Quels avantages financiers ?


Lors d’une vente en viager, le crédirentier dispose de deux types de rentrée d’argent qui sont calculés en fonction de plusieurs facteurs : âge, sexe, valeur des biens etc…


Le bouquet


Le bouquet vous permet de bénéficier d’une somme immédiatement à la signature de l’acte de vente. Celui-ci n’est pas obligatoire. Il s’agit d’un balancier entre le bouquet et la rente. Certains crédirentiers préféreront ainsi réduire au maximum le montant du bouquet au profit de la rente viagère.


La rente


Elle est généralement versée mensuellement et reste un moyen confortable de s’assurer des revenus complémentaires dans la durée. De plus il est d’usage d’indexer la rente sur un indice convenu de manière à ce qu’elle évolue au fil des années. A noter : La rente viagère peut être un moyen de sécuriser son conjoint, en cas de décès d’un des crédirentiers (si la rente est consentie sur deux têtes) l’autre continuera de percevoir la rente viagère.

 


Viager et régime fiscal


La vente en viager présente un régime fiscal avantageux pour le crédirentier. Le bouquet n’est pas imposable au titre de l’impôt sur le revenu. D’autre part, le vendeur bénéficie d’un abattement sur sa rente qui varie en fonction de son âge. Ainsi, un vendeur âgé de 75 ans obtiendra un abattement de 70% sur le montant de sa rente viagère, seul 30% seront donc à ajouter à ses revenus imposables.