Comment fonctionne le viager ?

Comment fonctionne le viager ?

Le viager est une opération immobilière courante qui permet au crédirentier (vendeur) de percevoir un revenu à vie. Il est prisé par de nombreux acheteurs qui le considèrent comme un investissement rentable et durable.


Définition du viager & fonctionnement

Tel que défini par l’article 1964 du Code Civil, le viager est un « contrat de vente immobilière signé devant un notaire. Après la signature d’un viager, le vendeur, appelé crédirentier, n’est plus propriétaire du bien. Ce contrat permet au crédirentier, en fonction du type de viager, de continuer à habiter son logement sa vie durant. Cette vente est réalisée au profit de l’acheteur, appelé débirentier. Ce dernier devra s’acquitter d’un montant initial (appelé « le bouquet ») assortie d’une rente à vie, au profit du vendeur.


Les types de viager

Il est possible de différencier plusieurs types de viager :

 

Le viager occupé

Le viager occupé est le type de viager le plus répandu (soit environ 95% des transactions viagères). L’acheteur devient propriétaire des biens qui reste alors grevé d’un droit d’usage et d’occupation au profit du vendeur. Le vendeur peut donc occuper son logement toute sa vie durant ou le quitter au besoin au moment d’un départ en établissement spécialisé par exemple, selon les termes du contrat.


Le viager libre

Moins courant, il octroie la possibilité à l’acheteur débirentier d’occuper le bien dès la signature du contrat. Pareillement au viager occupé, Le vendeur crédirentier perçoit une rente à vie.
 

>> A lire : Définition du viager libre <<

 


La vente à terme

Bien qu’il ne s’agisse pas réellement d’une vente en viager, les conditions s’en rapproche. Il s’agit d’un paiement échelonné d’un bien avec un apport initial et des mensualités sur une durée définie. Il limite les risques financiers pour l’acheteur.


>> Tout savoir sur le fonctionnement du viager <<


Qu’est-ce que le bouquet ?

Le bouquet désigne l’apport versé par le débirentier lors de l’achat du bien immobilier. Le montant de cet apport est défini au préalable. La répartition entre le bouquet et la rente se compare à un balancier plus le montant versé par l’acheteur est élevé, plus les rentes viagères seront faibles et inversement. Il existe un bouquet dans la plupart des ventes mais celui-ci n’est pas obligatoire et peut réduit à néant au profit d’une « belle » rente.


Rente viagère : comment ça marche ?

Une rente viagère est un montant versé périodiquement par le débirentier au crédirentier. Le versement est assuré toute la vie durant du vendeur. Le montant de la rente dépend du type de viager, de l’espérance de vie du crédirentier ainsi que du prix des biens immobiliers. Chaque année, la rente peut être réévaluée selon un indice décidé conventionnellement.