Comment fonctionne le viager occupé ?

Comment fonctionne le viager occupé ?

Lorsque l’on décide de vendre un bien en viager, il convient de se renseigner sur les différents types de contrats. Selon les besoins de l’acheteur (appelé « débirentier ») et du vendeur (appelé « crédirentier »), il est possible de choisir entre différents types de viager. Le viager occupé est le plus courant. En quoi consiste-t-il ?
 

Qu’est-ce que le viager occupé ?

 

La vente en viager occupé permet au crédirentier de continuer à occuper son bien toute sa vie durant. Au moment de la signature du contrat, le débirentier devient propriétaire du bien immobilier mais ne pourra toutefois en détenir l’usufruit qu’au décès du vendeur.

Le débirentier doit s’acquitter du paiement d’un apport initial, Cet apport, appelé « bouquet ». Le contrat de viager occupé définit également le montant des rentes viagères qui devront être versées chaque mois au crédirentier et ce, à vie. Ce type de viager comporte des avantages pour le vendeur comme pour l’acheteur.

 

Quels avantages pour le vendeur ?

 

Les avantages du viager occupé sont multiples pour le vendeur. Tout d’abord, celui-ci peut bénéficier de revenus complémentaires tiré de la vente de son bien tout en continuant à y vivre. A ce titre, un crédirentier conserve le droit d’usage et d’habitation de son bien (DUH).

Le vendeur fera également d’importantes économies puisqu’il n’est plus considéré comme propriétaire de son logement et sera donc exonéré des taxes et charges liés à la propriété (Taxe foncière, travaux de copropriété etc…)


>> Tout savoir sur le mode de fonctionnement du viager <<


Quels avantages pour l’acheteur ?

 

L’achat en viager occupé est tout aussi avantageux pour l’acheteur. Outre l’aléa, la rentabilité de ce type d’opération tient au fait que l‘acheteur profite d’une décote sur le prix du bien.
Ainsi plutôt qu’un investissement locatif qui comporte certains inconvénients (impôts, rénovations de logements, impayés de locataire etc…) l’achat en viager se révèle être une véritable alternative.


 
A lire : Tout savoir sur la vente à terme libre